Beauté, Mode, Lifestyle.. Discutez et trouvez toutes les infos sur les produits Bio, testés et approuvés par Floriane et Audren, les deux bio-blogueuses

Cosmétiques bio : comment s’y retrouver dans les labels ?

Quand on commence à utiliser des cosmétiques bio, on est bien souvent perdu avec les différentes marques, les ingrédients, les prix et les labels. Après, tout dépend aussi du niveau d’exigence de chacun et il n’est pas toujours facile de savoir à qui faire confiance. Le bio se démocratise, les grandes surfaces lancent leur propre gamme et payent pour avoir des labels. Mais concrètement ces labels ont-ils une quelconque valeur? Lesquels faut-il choisir…Voici un petit guide qui pourra certainement vous aider à ne pas faire d’erreurs.

  • labelEcocert

Certainement le plus courant. C’est un label attribué par Ecocert, organisme de contrôle et certification français. Ce label privilégie les ingrédients d’origine naturelle et bio et bannit une grande partie d’ingrédients issus de la synthèse (5% sont autorisés), interdit l’utilisation d’ingrédients d’origine animal sauf si ceux-ci sont naturels. Limitation à 15 ingrédients synthétiques dont 6 conservateurs.

  • label

    Cosmébio

Label français désignant un cosmétique écologique et biologique par une association de fabricants de produits cosmétiques, en association avec Ecocert. En plus du référentiel Ecocert, Cosmébio exige que le produit soit composé de 95% d’ingrédients d’origine naturelle avec 10% minimum bio, 5% issus de la synthèse sont autorisés, 95% minimum des ingrédients végétaux doivent être certifiés bio.


  • Cosméco

Label attribué par une association de fabricants de produits cosmétiques, en association avec Ecocert. Le produit doit être composé de 95% d’ingrédients d’origine naturelle avec 5% minimum de bio, 5% d’ingrédients de synthèse autorisés, 50% minimum des ingrédients végétaux doivent être certifiés bio.

  • Nature &Progrès

Label désignant un Cosmétique bio-écologique délivré par une association de consommateurs et professionnels. Interdiction d’utiliser des molécules de synthèse, et respect de l’environnement c’est à dire 100% d’ingrédients d’origine naturelle, 0% de composé issu de la synthèse ou pétrochimie. Elle bannit tous les produits d’origine animale à l’exception des produits lactés, œufs et miel. L’extraction et la manipulation doivent être non polluantes et dans le respect de l’environnement. Les produits et emballages doivent être au maximum biodégradables et recyclables. L’expérimentation sur les animaux est interdite.


  • BDIH

Label allemand désignant un cosmétique naturel contrôlé par une association fédérale d’entreprises commerciales et industrielles. L’exploitation des matières premières doit perturber le moins possible la nature et subir peu de processus chimiques. La protection des animaux et espèces doit être assurée. Emballages recyclables, économes et respectueux de l’environnement. Les cosmétiques ne doivent employer que des substances au faible potentiel allergénique. Matières végétales issus de culture biologique contrôlée, cueillette sauvage ou commerce équitable. Évidemment, interdiction d’utiliser des substances chimiques. Préconise l’utilisation de conservateurs naturels. Aucun test animal n’est autorisé.

  • cosmétiques

    Natrue

Label créé en 2008 par un regroupement de fabricants de produits cosmétiques naturels et biologiques. Seules des matières naturelles, nature-identiques et transformées d’origine naturelle, sont autorisées. Les emballages doivent être limités au maximum, recyclables et conçus, dans la mesure du possible pour une utilisation multiple. Il y a trois niveaux d’exigence

  1. Label Natrue avec une étoile. Le produit doit satisfaire à toutes les exigences générales et respecter les teneurs minimales en substances naturelles et maximales en substances transformées.
  2. Label Natrue avec deux étoiles. En plus des exigences précédentes, le produits doit contenir 15% de substances naturelles végétales ou animales non modifiées chimiquement et au maximum 15% de substances transformées d’origine naturelle. Les ingrédients d’origine végétale doivent provenir au moins à 70% de cultures biologiques contrôlées et/ou cueillette sauvage. Les substances transformées doivent être issus de matières première biologiques certifiées.
  3. Label Natrue avec trois étoiles. Le produit doit contenir au moins 20% de substances naturelles végétales ou animales non modifiées et maximum 15% de substances transformées d’origine naturelle et doivent provenir au moins à 95% de cultures biologiques contrôlées et/ou cueillette sauvage.
  • cosmétiques bioMention Slow cosmétique

Un petit peu à part, la mention slow Cosmétique a été créée par l’auteur du livre « adopter la slow cosmétique » Julien Kaibeck, et créateur de l’association du même nom pour sensibiliser à une consommation plus raisonnée et écologique de la beauté. Cette mention est totalement indépendante des autres labels, et  récompense la qualité du produit, mais aussi son aspect écologique et la transparence du discours marketing. Un plus pour s’y retrouver plus facilement. Vous pouvez retrouver ces produits sur le site et plein de bons conseils.

 

Le cours magistral est terminé. Voici donc les labels officiels que l’on peut retrouver sur les cosmétiques et qui peuvent vous éclairer sur le produit à choisir. Il faut aussi faire confiance à son flair et scruter les ingrédients attentivement. Certains petits artisans font aussi d’excellents produits mais n’ont pas les moyens de se payer une certification donc ouvrez l’œil et le bon… Et vous, vous êtes sensibles aux labels?




Image en tête: Freepik 
   

Vous pourriez aussi aimer

3 Commentaires

  1. Aimy G.

    25 avril 2017 à 13 h 35 min

    Merci pour cet article très utile 😉

  2. Audrey

    25 avril 2017 à 23 h 33 min

    C’ est super d’avoir toutes ces infos, merci beaucoup! Il y a de quoi s’y perdre!

    1. Floriane Lov'in it

      26 avril 2017 à 15 h 55 min

      C’est clair c’est pas évident

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :