Beauté, Mode, Lifestyle.. Discutez et trouvez toutes les infos sur les produits Bio, testés et approuvés par Floriane et Audren, les deux bio-blogueuses

Savons saponifiés à froid : DIY #1

Depuis le temps que je devais l’écrire cet article sur les savons saponifiés à froid (et pleins d’autres aussi), mais bon le temps me manque et je devrais vous écrire un article par jour pour réussir à boucler toutes les idées, recettes qui trottent dans ma tête (et sur mon carnet).

Bref, après les savons à base de Melt & Pour, j’ai tenté la saponification, cela fait peut-être deux mois que je me suis lancée. Armée de mon tablier, mes gants, , mon masque et mes lunettes,  je me suis improvisée apprenti chimiste. Il est effectivement important de s’équiper car il faut manipuler de la soude caustique et c’est très dangereux donc prudence. Alors tout d’abord, je vais vous parler du livre sur lequel je me suis appuyée pour me lancer : « La saponification à froid » de chez Aroma-Zone, il fait 70 pages et coûte 5.90 €, j’aime leurs petits livres et je crois qu’à la maison j’en ai pas mal de la collection (peut-être même la collection complète). Ce livre est assez complet et vous détaille les différentes étapes, les problèmes rencontrés et toutes les précautions à prendre. La seule chose, c’est que je trouve que beaucoup de recettes demandent énormément d’ingrédients, et il me manquait toujours quelque chose, et comme c’était une première il n’était pas question de modifier la recette et de devoir recalculer toutes les quantités, je voulais suivre la recette à la lettre.

savons saponifiés

Du coup, je suis partie sur un savon surgras au calendula.

Je sais que beaucoup partent sur de la soude liquide, ici ce n’est pas le cas, on fait soi-même le mélange à partir de soude solide.

Ingrédients :

  • 36 g d’eau
  • 14,1 g de soude caustique solide
  • 50 g de macérât huileux de calendula
  • 20 g d’ huile végétale de coco
  • 20 g de beurre végetal de karité
  • 20 g de beurre de cacao blanc

La recette :

  • Pesez l’eau
  • Dans un bol, pesez précisément la quantité de soude et ajouter progressivement dans le bécher d’eau et mélanger avec précaution à l’aide d’une spatule en silicone jusqu’à dissolution de la soude. Mettre ce mélange de côté et laisser refroidir jusqu’à 50° environ
  • En attendant, pesez le macérât, l’ HV de coco et beurres de karité et cacao et faire chauffer au bain-marie jusqu’à 60-70 °C. Laissez tiédir jusqu’à 50°C.
  • Lorsque les deux mélanges sont à environ 50° C, versez lentement la solution de soude dans le mélange huileux en mélangeant à l’aide d’un mixeur plongeant jusqu’à l’obtention d’une trace franche (pas trop liquide, pas trop épais).
  • Coulez la préparation dans le moule
  • Recouvrez le moule d’un film plastique alimentaire et d’un torchon propre et maintenez-le au chaud avec une serviette. Laissez le savon durcir pendant environ 48h.
  • Démoulez votre savon et laisser sécher au moins 4 semaines avant utilisation.

La quantité est pour deux savons saponifiés à froid de 65 g, j’ai mis ça dans des petits moules que j’avais ça m’en a fait trois, mais personnellement, la prochaine fois je doublerai les quantités, pour en avoir d’avance, comme il faut attendre 4 semaines. Mieux vaut faire un gros « cake » à découper.

En lui-même, le savon est très bien et très doux pour la peau, idéal pour les peaux sensibles ou sèches et la peau fragile des enfants.

Concrètement, ce n’est pas très compliqué à faire, il faut surtout prendre son temps et être vigilant, on ne fait pas ça entre le repas du soir et les devoirs des enfants. Il faut se mettre dans sa bulle.

J’en ai refait d’autres il y’ a une semaine simplement à l’huile d’olive, toujours une recette issue du livre (prochain article SAF), ensuite je pense me lancer en solo avec les calculs et tout le bazar et peut-être des marbrures.

Et vous, vous avez essayé les savons saponifiés à froid, ou vous avez peur de vous lancer ?

 

 

   

Vous pourriez aussi aimer

10 Commentaires

  1. Happy Swallow

    18 juillet 2017 à 11 h 24 min

    Je n’ai jamais essayé mais j’en ai très envie. A vrai dire, j’ai un peu peur du côté dangereux de la soude x)

    1. Floriane Lov'in it

      18 juillet 2017 à 12 h 07 min

      J’avoue c’est un petit peu ce qui m’a fait reculer aussi. Mais bon en faisant bien attention et en étant bien protégée, ça va.

      1. Happy Swallow

        18 juillet 2017 à 18 h 49 min

        Il faudrait vraiment que je m’y mette ! Économiquement, c’est intéressant et c’est tellement plus sain…
        Les émanations dangereuses le sont pendant combien de temps ? Si j’aère la pièce 15-20 minutes, ça suffit ? J’avoue que je ne m’en rends pas compte.

        1. Floriane Lov'in it

          21 juillet 2017 à 12 h 06 min

          Déjà il faut que tu fasses ça dans un endroit bien aéré et laisser aérer encore bien 15 bonnes minutes. Surtout bien se protéger avec un masque, à priori ceux en tissu ne seraient pas suffisants…c’est un article de blog que j’ai lu récemment.Tant que tu ne le respires pas à pleins poumons, et que tu es protégée il n’y pas de raison que ça se passe mal

  2. cestsilya

    18 juillet 2017 à 17 h 36 min

    j’avais longtemps eu peur aussi mais en lisant à la lettre, c’est bon, par contre je n’ai jamais tenté encore de faire la lessave de soude maison, je l’achète prête de peur des projections donc ca me retient encore mais déjà ravie de pouvoir faire ses propres savons maisons 🙂

    1. Floriane Lov'in it

      18 juillet 2017 à 18 h 00 min

      Bah je me suis pas posée la question en fait, c’est vrai que dans le livre, il préconise de l’acheter en granule et de faire le mélange soi-même. c’est toujours un peu de stress sur le coup mais ça va.

  3. mademoisellegrenadine

    18 juillet 2017 à 17 h 36 min

    Une recette au calendula, c’est top !!! tu utilises la soude en perle, il faudrait que je passe le cap de la lessive lol. C’est vrai que ce livre a l’air sympa ^^ vive la SAFFF

    1. Floriane Lov'in it

      18 juillet 2017 à 18 h 01 min

      Bah j’ai suivi scrupuleusement le livre et il conseille de le faire soi-même donc en bonne élève, je m’exécute 😉

  4. Caroline Di salvo Berlin

    23 août 2017 à 9 h 01 min

    Super l’article les filles !
    Je voudrais savoir où est-ce-que vous avez achetées la soude caustique, car j’en cherche partout mais je n’en trouve pas.
    Bonne journée et encore merci pour cet article, bisous !

    1. Floriane

      23 août 2017 à 13 h 33 min

      Coucou, je l’ai acheté chez Bricorama, tu la trouve brute en paillettes ou deja diluée.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :